Les Ailes de Némésis Index du Forum
Les Ailes de Némésis Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Retour d'une ombre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Ailes de Némésis Index du Forum -> Espace de jeux sur le forum -> Vampire : La Mascarade - Sabbat Miami, In the Mess ! -> West Miami -> Miami International Airport (M.I.A.)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Axiae
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2015
Messages: 510
Localisation: Toulouse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 26 Juin 2015 - 09:23    Sujet du message: Retour d'une ombre Répondre en citant

« Aéroport de Miamie, n’oubliez pas vos bagages....

Tout objet abandonné sera détruit par les forces de l'ordre et son possesseur se verra sanctionné d'une amande...

Si vous trouvez une valise abandonnée, veuillez en avertir les agents de sécurités...

Le vol 53268 à destination de Rome partira avec un trois heure de retard... »


Voix désincarnée qui me donne des envies de nostalgie. Ah...les attentas à la bombes dans les aéroports.... Trois heures, j'ai donc trois heures pour être prise du caprice retour au pays. En fait non, cela ne m’intéresse pas. Ça fait bien trop longtemps que je suis partie, bien trop longtemps que ce pays...que le vieux continent n'a plus rien à me donner. Mon existence est le sabbat et le sabbat est ici. Partout où il ira, je le suivrais. Et puis, quoi de mieux que les États-Unis pour répandre mes bras d'ombre sur la Terre telle une pieuvre ?

« Sébastien la malle ! »

Je le regarde s'éloigner. Non pas celle-là, ce n'est pas encore le moment de choisir ta prochaine victime mon petit. Mais c'est bien, continue de chercher des victimes potentielles. Je n'aime pas sa tenue ce soir, un pantalon, une chemise blanche une veste aussi noire que son pantalon. Trop propre, cela ne lui sciait pas mais alors pas du tout. Il est tellement plus intéressant habillé en blanc et couvert de sang des pied à la tête, une bras arraché à la main...

Miami donc ? Voila quinze ans que je n'y est pas remis les pieds. Les choses ont due beaucoup changées depuis la dernière fois. Tan mieux, je n'aime pas l'immobilisme. A tout hasard je regard autour de moi, mais je sais bien qu'il n'est pas là. Mon arrivé n'a pas été annoncée, il n'y a donc aucunes raison que je le trouve ici. Par contre il va falloir que je trouve rapidement la personne qui m'a contacté. Dimitri, un gîtant. Allez savoir à quel point je peux me fier à un Ravnos, je n'en suis pas certaine non plus. Par contre, il a une dette envers moie et je ne doute pas une seconde qu'il a hâte de s'en défaire. Mais s'il croit que me faire parvenir un corbeau avec un mot accroché à la patte « Dominique est à Miami, je t'y attend. », va suffire à effacer sa dette, il se trombe lourdement. Tout le monde peux envoyer un message accroché à un piaf. Moi-même je le faisais de mon vivant, c'est pour dire... A moins que tout cela ne soit un piège et qu'au lieu d'un service bien mérité, c'est la mort qui m'attend en sortant de l'aéroport.

Sébastien revient avec la malle. Elle est vielle, elle date de ma mère mortelle, mais on en fait plus des comme ça. Elle contient toute ma non-vie. Des vêtements qui grâce à elle ne seront jamais froissé, des livres, et surtout, mes carnets de notes sur les rituels du sabbats de chaque meutes que j'ai rencontrés. Un jour toutes ces notes me servirons. Lorsque je serais cardinal...

Comme toujours les regards se posent sur moi et n'arrivent pas a se détourner. Oui regardez moi petits mortels, regardez moi, ailliez des fantasmes. Pensez à se que vous voudriez faire avec ce corps. Pensez-y, et une nuit peut être....passez à l'acte !

J'aime ce pouvoir que j'exerce sur le monde. Ce merveilleux cadeau que m'a fait Dieu lorsqu'il m'a maudit, ne me sert pas toujours. Il est compliqué pour moi de passer inaperçu dans une ville. Et c'est peut être pour cela que je n'arrive pas à atteindre Dominique. Mais d'un autre côté, je ne veux jamais passer inaperçu. Je veux qu'on me voie, qu'on me remarque, qu'on me regarde, qu'on ai des pensées perverses à ma vue ! A quoi servirait que je passe de ville en villes si on ne se souvient pas de moi ? Absolument rien !

Oh ! Une vitre. Mécaniquement j'attrape entre deux doigts une mèche de mes cheveux et je la fait tourner. Mon reflet est encore plus transparent dans une vitre que dans un miroir. Un peut plus et les gens pourraient me passer au travers. J'ai l'impression que plus elle tourne plus la mèche de cheveux disparaît...

Bon il est où ce maudit Ravnos ? Je sors mon iPhone et envoie à toute vitesse un message à Dimitri : « Porte 2 au cas où tu n'aurais pas vue mon vol sur les écrans. » Je range l'appareil, c'est quand même plus pratique qu'un corbeau. Pas besoin de le nourrir, de le dresser, et surtout, il ne chie pas sur toi celui-là !
_________________
Servir mon vice est ma richesse et ma plus grande joie


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 26 Juin 2015 - 09:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Torquemada
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2015
Messages: 284
Localisation: TOULOUSE
Masculin

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 19:46    Sujet du message: Retour d'une ombre Répondre en citant

...La température extérieure est de 28 degrés…


  La voilà arrivée à Miami, porte infernale du continent américain entre le Nord et le Sud. Celle ville est le boyau d’échange du Nord et du Sud. Et la voici arrivée comme déposée par le Gulf Stream. Si elle était sortie de l’eau dans son plus simple appareil elle n’aurait pas fait tache.
  Mais, au lieu des gouttes d’eau sur sa peau et du sable fin sous ses pieds ce sont les néons de l’aéroport qui l’accueillent. Bientôt...bientôt elle se baignera nue dans une bain de minuit délicieux, voire...qui sait...un Bain de Sang pour l’honorer...une idée qui la fait sourire ?


Un flash lumineux la tire de sa rêverie. L’un des néons blafards a des ratés éclairant une scène de cet hall de récupération de bagages. Un homme de ménage lave le sol d’un geste répétitif.  Encore un immigré sans papier qui se retrouve mis à un travail futile et avilissant. Il n’a pas lavé 3m² que déjà une femme d’affaire au lunettes de soleil qui monte dans une monologue irrité dans son kit main libre, écrase de ses talons à paillettes le travail du vieil homme y laissant les traces de son mépris qui seront bien vite gravées sur le sol blanc par le séchage de l’air conditionné...


Sébastien arrange sa veste sombre et attrape la malle de sa maîtresse alors que les regards se tournent vers elle. Admiration, jalousie, désir, haine et concupiscence se mêlent dans cette adoration muette. De ses mains fermes il la soulève et d’un geste calculé la dépose au sol. Les roues du système de fixation placé sous la malle coulissent à merveille et sans bruit. Alors qu’il s’engage à sa suite.
A travers la vitre la nuit de Miami s’étend. Les lumières parsèment la cité s’étendant devant elle. Elle voit son esclave approcher derrière elle dans le reflet de la vitre. Le regard de l’humain lui permet de se situer dans le reflet du lieu sur la vitre. Mais déjà elle se désintéresse du tableau dans lequel elle ne peut apparaître et maltraite son téléphone pour le dresser comme elle aimerait dresser ce “gitan”...


A peine ranger que se manifeste une réponse
Error. Quai de déchargement numéro 3 XP
_________________
Grand Maître

Spoiler Alerte :
Je suis un MJ corrompu et corruptible .
et rancunier
P.S.: BRÛLEZ-LES TOUS !!!


Revenir en haut
Skype
Axiae
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2015
Messages: 510
Localisation: Toulouse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 17 Jan 2016 - 19:03    Sujet du message: Retour d'une ombre Répondre en citant

J’aime sentir ces regards sur moi. Admiration, désir, envie, jalousie, haine… Tous se sentiments sont autant de tentacules d’ombres que je n’ai pas à répandre, puisqu’ils le font d’eux-mêmes. Autant de brebis galeuses et noires comme les ténèbres qui m’accompagne depuis des siècles. Avec satisfaction j’affiche un petit sourire en coin. Allant même jusqu’à faire un clin d’œil à une femme qui me toise de haut. L’humaine, surprise que son regard méprisant est produit un effet totalement inverse à se qu’elle voulait, n’a pas fait attention à la zone glissante sur laquelle elle s’engageait. Et la voilà les quatre fers en l’air dans un craquement d’os si délicieux à mes oreilles. Rapidement le monde s’arrête pendant une fraction de seconde où tous hésite. Ils regardent si la situation est dangereuse pour eux, au quel cas ils ignoreront la blonde et sa fracture ouverte. Puis le monde reprend sa rotation et seule une légère odeur de sang me signale qu’elle est toujours là entourer d’une multitude de personne qui tentent de l’aider avec leurs conseils tous plus inutiles les uns que les autres.

Quand mon téléphone et que je regarde s’afficher le message sur mon écran, le sourire s’efface quelques secondes. Je montre l’appareil à Sébastien et lui fait signe de me suivre.

« Che stronzo questro »

Oui vraiment… Mais à quoi je pouvais bien m’attendre de la par d’un ravnoss comme lui ? Non vraiment c’est tout à fait le genre, à se poser à un adroit et de chercher le rapport de force là où il ne l’a pas. Il a vraiment de la chance que je veuille ses informations, sinon je le planterais sur place au sens propre du terme même. Non mais vraiment. Elles ont intérêts à être en bêton armé ses informations d’ailleurs sinon sa va lui faire mal, très mal.

Arrivé au quai numéro trois, je le cherche des yeux. Me fichant totalement de ceux qui m’entourent. Je ne suis plus totalement d’humeur, même la fracture ouverte de toute à l’heure ne me fait plus rire. Pourtant, je garde ce sourire indéchiffrable sur les lèvres, je ne le quitterais pour rien au monde. Je suis tout de même contente d’être à Miami, c’est une de ces villes où j’ai deux trois souvenirs intéressants.

Enfin je repère mon Ravnoss au loin. Il me fait des grands signes, on dirait un touriste. J’approche doucement sans me presser. Il m’a planté, je peux bien le faire attendre encore quelques secondes.

« Dimitri, quelle joie de te revoir ! »

J’affiche l’un de mes plus beaux sourires de commerçante. Celui qui et tellement grand que je pourrais en avoir des crampes si je n’étais pas morte.
_________________
Servir mon vice est ma richesse et ma plus grande joie


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:30    Sujet du message: Retour d'une ombre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Ailes de Némésis Index du Forum -> Espace de jeux sur le forum -> Vampire : La Mascarade - Sabbat Miami, In the Mess ! -> West Miami -> Miami International Airport (M.I.A.) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com